FR

La Géographie Minoritaire est un système d’archivage et de remontage photographique qui a pour objet de documentation le paysage en marge de la représentativité politique. Débutée en deux-mille dix-sept par Thomas Causin, elle se constitue à ce jour de cent prises de vue réalisées à partir de lieux géographiquement disjoints. Les objets qui sont décrits dans sa nomenclature sont des signes interchangeables d’une architecture terrestre globalisée, manifeste d'une homogénéisation structurée. Mais les identités qui s’en trouvent affectées dévoilent aussi la persistance et la résistance d'un contre-monde, renouant avec le devenir d'une géographie minoritaire et universelle : celle d'un territoire de l'inadvenu.





EN

Minority Geography
is a system of archiving and photographic reassembly which aims to document the landscape on the fringes of political representativeness. Led by Thomas Causin since two thousand and seventeen, to date it has consisted of a hundred shots taken from geographically disconnected places. The objects presented in its nomenclature are undifferentiated signs of a globalized terrestrial architecture, manifest of a structured homogenization. But the identities that are affected by it also reveal the persistence and resistance of a counter-world, reviving the future of a minor and universal geography : that of a territory of the unseen.










FR

Né en 1993 à Nancy, Thomas Causin est un architecte et photographe français, travaillant à Genève. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Strasbourg en 2018, son projet de diplôme s’intéresse aux devenirs potentiels des territoires agricoles au sud de Shanghai, questionnant plus largement la place des campagnes face au processus de métropolisation. Portant le regard sur un monde sans échelle, formé par la dérégulation, l’homogénéisation et le tout-métropole, sa pratique artistique se branche, avant toute prise de vue, à l’immédiat politique. Entre géométrie néoréaliste et songerie rohmerienne, ses photographies s’approprient les traits de fin du monde que revêt l’apparente dislocation des corps, des espaces et des identités, afin d’en envisager une forme de réparation. Une réparation qui passe principalement par l’association d’images à la fois rémiscentes et naissantes, à partir de ce qui fait limite: entre ruralité et urbanité, campagne et métropole, nature et culture.





EN

Born in 1993 in Nancy, Thomas Causin is a French architect and photographer, working in Geneva. Graduated from the National Architecture School of Strasbourg in 2018, his diploma project is interested in the potential becoming of agricultural areas in the south of Shanghai, more broadly questioning the place of the countryside in the face of the metropolization process. In front of a world without scale, formed by deregulation, homogenization and the all-metropolis, his artistic practice connects, before any shooting, to the immediate political. Between neorealistic geometry and Rohmerian dreams, his photographs appropriate the end-of-the-world features of the apparent dislocation of bodies, spaces and identities, in order to envisage a form of repair. A repair that mainly involves the association of images that are both reminiscent and emerging, based on what limits: between rurality and urbanity, countryside and metropolis, nature and culture.